06 avril 2013

Recette : chameau farçi de Mr. Hollande !



Le chameau, cadeau du Mali à  François Hollande

après l'intervention militaire française a finalement été mangé

par la famille malienne à laquelle il avait été confié.


 Originellement, l'animal aurait dû être vacciné et regagner la France pour être placé dans un zoo. Mais devant la complexité des démarches, les autorités françaises avaient préféré le confier à une famille sur place.....

Et il a fini dans les assiettes !!!

BasketballBasketballBasketball

 

Voici une bonne recette :
Le chameau farci

Les courses :

1 chameau (attention, je ne recommande pas la Belle-mère car la viande est trop dure)

150 kg de dates (fraîches de préférence, et dénoyautées)

200 kg de pruneaux (hé oui ! faut aussi les dénoyauter !)

83,560 kg de beurre (83 kg c'est bien , mais faut 560 gr pour beurrer les yeux, sinon ils sont secs)

28 litres de vin blanc (ordinaire sinon ça fait trop cher)

Pour faire :

Prendre un plat allant au four (alors... un grand plat, et un grand four !)

Attraper le chameau.

Le faire coucher dans le plat sans lui dire la suite (sinon, il voudra pas !)

Attacher les pattes de l'animal pour pas qu'il se sauve, et le farcir avec les dates et les pruneaux un par un en alternant (une date, un pruneau, une date etc)

Au début tout va bien, y en a même qui apprécient !

Après si il est pas d'accord, assommez-le ....

Puis si cela va trop mal, faites lui boire le vin blanc (au chameau, pas à la belle-mère)

Allumez le four, entrez le plat dedans et... regardez si y a pas des défenseurs des animaux dans les environs (un petit coucou en passant aux amis des animaux, rassurez-vous c’est pour rire).

Jouez de la musique très fort pour couvrir les bruits.

Le chameau est cuit en général quand les pompiers quittent les lieux de ce qui reste de votre maison après que le vin blanc ait pris feu quand le chameau a gerbé les dates et les pruneaux.

D'après une Recette de :  CUISINE ET PLAISIR DES YEUX

 

Posté par MamiNet à 15:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 janvier 2010

A LA NOIX ! (Karidopita me limoni)

NOIX

Gâteau aux noix et au citron

aussi bon que celui qu'on déguste en GRECE !

(Karidopita me limoni)

(Pour 6 à 8 personnes)

200 g de farine
4 œufs
125 g de beurre mou
200 g de sucre en poudre
1 cuillère à café de levure
250 g de noix décortiquées

4_janvier_2008_009

Pour le sirop :
250 g de sucre
40 cl d’eau
1 citron
1 bâton de cannelle

Préparation :

Préchauffez le four à 160 °C (th.5).

Séparez les jaunes des blancs d’œufs.

Battez le beurre ramolli avec le sucre.

Ajoutez les jaunes d’œufs un à un

tout en fouettant la préparation.

Versez en pluie fine la farine et la levure,

puis incorporez les noix grossièrement hachées

et le zeste du citron.

Montez les blancs en neige,

mélangez-les avec la préparation

puis versez dans un moule préalablement beurré.

Faites cuire pendant 40 à 45 minutes

(vérifiez la cuisson avec une aiguille, qui doit ressortir lisse)

Pendant ce temps, préparez le sirop.

Dans une casserole, mettez l’eau, le sucre,

le bâton de cannelle et le jus du citron

et faites cuire à feu moyen pendant 15 bonnes minutes.

Sortez le gâteau du four

et versez dessus le sirop FROID puis démoulez le gâteau.

4_janvier_2008_010

Et, croyez moi !

Bien qu'A LA NOIX , cette recette n'est pas sans intérêt....

77

NOIX :  ce nom, à l'origine, désignait toute sorte de fruits

à écales, à amandes.

Aujourdh'ui, on précise : noix de pécan, noix de cajou ... etc.....

Au 16 ème siècle on "jouait aux noix" ...

un  jeu analogue à celui des osselets .....

symbole d'enfance......

et on "délaissait les noix" en abordant l'adolescence ...

Ce mot noix a longtemps aussi déigné l

e ressort d'un fusil ou une partie d'arbalète,

d'un rouet, un robinet, par analogie de forme...

Mais c'est vers 1900 que l'expression "A LA NOIX" 

est apparue chez Aristide Bruant ......

pour signifier ... sans intérêt, sans valeur.....

A la noix  de coco !

Le "de coco" ne serait qu'un ajout postérieur

fait par plaisanterie......la noix de coco

n'ayant jamais été particulièrement méprisée......

"Selon Émile Chautard, dans "La vie étrange de l'argot",

cette expression pourrait être une déformation de "alénois"

qu'on trouvait dans l'expression "cresson alénois",

qui désignait une variété de cresson amer et piquant

employé pour relever les salades.

Cette déformation aurait donné naissance

à la locution "salade à la noix"

ou salade très âcre.......puis à la noix.....

aurait désigné une chose mauvaise, au figuré."

Les rudes Poilus de la Grande Guerre

s'appelaient entre eux "vieilles noix"

avec une affection bourrue,

et l'expression a franchi des décennies puisqu'en 1947,

Jean-Paul Sartre l'utilise dans "Les jeux sont faits"

" Paulo se tourne vers Pierre :

" Tu m'as fait peur, vieille noix ... J'ai bien cru qu'ils t'avaient eu."

4_janvier_2008_018

Savez-vous qu'une cuisse de noix est chacun des quartiers du cerneau ?

monett10

Posté par MamiNet à 18:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2009

Le pot au feu, c'est pas sorcier !

Voilà le week-end... un temps un peu frais et pluvieux....

Pas trop envie de cuisiner des recettes sophistiquées....

Que diriez-vous d'un bon pot-au-feu ?

Son mérite ? il cuit tout seul...

Il fournit à la fois un potage (le bouillon), de la viande, et des légumes...Avec un p'tit dessert c'est parfait....une salade de fruits.... l'occasion de sortir sa jolie vaisselle !

salade_de_fruits

Bon, il y a tout de même des légumes à préparer....

Autrefois c'était le repas du pauvre..... LE POT AU FEU....

L'histoire même de ce nom est ancienne.

Au XIIème siècle, le pot désigne un récipient de ménage destiné à contenir liquides et aliments.

Un siècle plus tard environ, en cuisine, le mot pot désigne une marmite dans laquelle on fait bouillir la viande.

Le terme viande en pot, qualifie dés la fin du XIIIème siècle, un aliment bouilli avec de l'eau en opposition à un aliment rôti.

Le terme pot-au-feu est une extension de l'ancien nom du récipient : pot a fu, pot à feu, marmite pour la viande.

Pourquoi le pot-au-feu français se distingue des autres pays  ?

Tout simplement parce que, ailleurs, on grille, on fait rôtir les viandes, on les prépare éventuellement en ragoût, mais on ne les fait pas bouillir dans de l'eau avec des légumes pour en retirer le suc.

La marmite est là.....

Voici ma recette :

potaufeu

2 kgs de viande de boeuf : plates côtes, tranche, gite à la noix
quelques os et un bel os à moelle

légumes : 500 grs de carottes - 250 grs de navets - 6 poireaux - 100 grs de panais -une branche de céleri - un gros oignons piqué de 3 ou 4 clous de girofe - un bouquet garni (persil,thym,laurier) - sel - poivre -1 kg de pommes de terre.1 litre d'eau par 500 grs de viande.

pot_au_feu

Maintenant un problème crucial afférant à la cuisson de la viande.

Doit-on la mettre à l'eau froide ou à l'eau chaude?

Les viandes mises à l'eau froide donneront un très bon bouillon, mais elles seront moins succulentes.

En revanche, plongées dans de l'eau bouillante, elles seront goûteuses, mais le bouillon nettement moins bon.

A VOUS DE CHOISIR !

Aujourd'hui je privilégie les viandes.

Alors, les plonger dans l'au bouillante, avec os et sel, oignon, bouquet garni, poivre....

Ecumer.

Mettre alors tous les légumes épluchés et lavés (sauf les pommes de terre, que je fais cuire à part à la vapeur) et l'os à moelle


faire bouillir  et laisser mijoter à petit feu pendant trois heures environ.

Servez la viande entourée de tous les légumes, avec de la moutarde, du gros sel, des cornichons.

539w.

.La moelle de l'os sera tartinée sur des petites tranches de pain grillé.

. Accompagnez d'un petit bol de bouillon  recouvrant quelques croutons grillés, parsemés de comté  rapé.

un_bol_super

.

Pour gagner du temps, servez-vous de votre cocotte-minute !

30866407km6

« Quand elle s'asseyait, pour dîner, devant la table ronde couverte d'une nappe de trois jours, en face de son mari qui découvrait la soupière en déclarant d'un air enchanté: «Ah! le bon pot-au-feu! je ne sais rien de meilleur que cela», elle songeait aux dîners fins, aux argenteries reluisantes, aux tapisseries peuplant les murailles de personnages anciens et d'oiseaux étranges au milieu d'une forêt de féerie; elle songeait aux plats exquis servis en des vaisselles merveilleuses, aux galanteries chuchotées et écoutées avec un sourire de sphinx, tout en mangeant la chair rose d'une truite ou des ailes de gélinotte. » (Maupassant La parure 1884).


Dany Jolls Le Pot-au-feu
envoyé par tahitiansunset. - Clip, interview et concert.

.

Posté par MamiNet à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mars 2009

Sauvons l'endive !

Beaucoup n'aime pas l'endive.... les enfants en particulier... quoique en béchamel, avec du jambon, recouverte de comté, et gratinée au four... ils se lèchent les babines..... Le Printemps arrive avec sa provision de légumes.... mais il n'est jamais trop tard pour une réhabilitation... d'un légume décrié !

violet10

Quoiqu'en écrive Pierre Desproges :

"L'endive est fade jusqu'à l'exubérance. En tant que vivante apologie herbacée de la fadeur, elle est l'ennemie de l'homme qu'elle maintient au rang du quelconque, avec des frénésies mitigées, des rêves éteints sitôt rêvés et même des pinces à vélo. "

"L'homme qui s'adonne à l'endive est aisément reconnaissable, sa démarche est moyenne, la fièvre n'est pas dans ses yeux, il n'a pas de colère et sourit au guichet des Assédic. Il lit Télé 7 Jours. Il aime tendrement la banalité. Aux beaux jours, il vote, légèrement persuadé que cela sert à quelque chose."

(Pierre Desproges, Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis, 1985.)

J'aime bien.... l'endive.....en salade.... mais il y a beaucoup d'autres préparations appétissantes.....

"L'endive est un sujet tabou depuis trop longtemps. Largement répandue sur les tables françaises, elle n'est en effet pas connue pour être un légume à problème... Mais beaucoup (trop) de personnes la consomme d'une façon inconsciemment résignée, pour se conformer à la tradition qui est de ne jamais faire de remarque sur les qualités gustatives de ce légume."

Mais le nombre de ses détracteurs est généralement conséquent ! Aussi, inscrivez-vous, comme moi,  à l'Amicale pour la Réhabilitation de l'Endive

endive10

L’endive a été découverte au milieu du XIXème siècle par M. Bréziers, responsable du jardin botanique de Bruxelles.
La légende raconte que pour payer moins d’impôts sur ses cultures, il cacha des pieds de chicorée sauvage dans sa cave en les couvrant d’un petit monticule de terre.
Venant les récupérer quelques semaines plus tard, il découvrit que les racines avaient donné une plante blanche, en forme de fuseau…l’endive était née !
Ce légume d’hiver connut un succès rapide en Belgique sous le nom de chicon (mot dérivé de cichorium), succès qui contamina les pays voisins surtout après la Seconde Guerre mondiale....

En 1873, Henri de Vilmorin la rapporta de l'Exposition internationale d'horticulture de Gand et la présenta à la Société nationale d'horticulture de France en 1875. Le premier cageot fut vendu aux halles de Paris en 1878 sous le nom d'« endive de Bruxelles ».

Pour connaître vraiment l'endive, rendez-vous ICI    
Vous y trouverez aussi des recettes savoureuses, même Les Endives Desserts... et oui !!!

im_20dessert

Voici deux recettes de mon amie Nini  151832

ENDIVES EN CAMISOLE
Pour 4 personnes

1 kg d'endives
2 c à s de farine
1/4 l de lait
1/2 c à c de curry
100 g de gruyère râpé
Beurre
1 l 1/2 de bouillon

Faire cuire les endives dans le bouillon pendant 20 mn
Pour la sauce, faire fondre un morceau de beurre, mouiller avec le lait et 2 louches de bouillon de cuisson
Saler et poivrer. Ajouter 100 g de gruyère rapé et le curry
Disposer les endives égouttées dans un plat. Napper avec la sauce.
Saupoudrer avec un peu de gruyère rapé et gratiner au four.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
TARTIFLETTE AUX ENDIVES151832
Pour 4 personnes

6 endives
200 g de lardons
3 oignons
1/2 reblochon
1 c à s d'huile d'olive
1 c à s de sucre
Sel, poivre

Faire suer les oignons émincés dans l'huile
Ajouter les endives coupées en lanières
Faire sauter le tout 3 mn sur feu vif
Saler, poivrer, saupoudrer de sucre et verser dans un plat à four
Dorer les lardons et ajouter aux endives
Recouvrir de lamelles de reblochon et placer 10 mn sous le grill du four

Alors, convaincus ? 469128    876781

Posté par MamiNet à 18:05 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2009

Au pain sec....

Je ne sais pas vous, mais moi j'ai horreur de jeter du pain.........
Vous savez, ces petits quignons de pain plus ou moins gros... qui restent dans la panière,
parce qu'on a préféré la baguette fraichement achetée.....
Et tout le monde n'a pas des poules ou autres bestioles à nourrir !

La recette "du pain perdu" est très connue....

"Pour une bouchée de pain", mais oui !, c'est un plat  nourrissant et peu cher,  en voici une autre que j'ai testée et qui a eu beaucoup de succès..
C'est encore le moment de la faire, le potiron (de saison) est encore sur les étals !

bonne_r_colte__

GRATIN DE POTIRON AU PAIN SEC

1 kg 500 de potiron
500 gr. de pain rassis
3 oeufs frais
200 gr. de gruyère râpé
1 litre de lait demi-écrèmé
1 botte de basilic frais ou, à défaut, du persil
1 brin de thym
1 pincée de muscade
sel - poivre

Chauffez le lait à feu doux. Lorsqu'il est tiède, faîtes tremper le pain jusqu'à qu'il ramolisse

complètement.

six

Retirez l'écorce du potiron et les graines (celles-ci, séchées, serviront à vos enfants pour

vous faire un joli collier, beaucoup plus original que celui en coquillettes ou en nouilles !)

Détaillez la pulpe en cubes puis plongez-la dans une casserole d'eau bouillante salée

avec le basilic ou le persil, et le thym.

Laissez mijoter 15 minutes.

Puis réduisez-la en purée.

Incorporez les oeufs, le gruyère, le pain, une pincée de muscade. Mélangez le tout bien

soigneusement.

Versez cette préparation dans un grand plat à gratin. Parsemez le dessus avec le reste

de gruyère râpé.

Enfournez 20 mn. à 180°C (th.6)

Les 5 dernières minutes, mettez en position "grill" pour un gratin bien croquant.....

gratin

Astuces : vous pouvez préparer ce plat à l'avance.... mettez le au four à l'apéro !
Vous pouvez aussi utiliser, pour une jolie présentation, des petites cocottes individuelles.

Et remplacer le potiron, par du chou-fleur ? pourquoi pas ?

Posté par MamiNet à 17:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 janvier 2009

A la pêche aux moules !

Non, je ne suis pas allée à la pêche...
et trouver des moules au bord de la Saône ou du Rhône, c'est pas pour demain...

J'ai fait mon p'tit marché du samedi...
Et là on a le choix...

Alors pour le déjeuner, c'est parti !

Pour quatre :
2 litres de moules,
1 verre de vin blanc sec,
3 échalotes,
1 bouquet de persil ( pas donné le persil !!!)
30 gr. de beurre
75 g. de crême fraiche
Poivre

Grattez les moules, lavez-les plusieurs fois en les frottant les unes contre les autres, sans les laisser séjourner dans l'eau...
C'est le plus long...  le grattage a été long cette fois...

hibiscus_et_moules_003

Hachez les échalotes.
Dans un fait-tout, faîtes chauffer doucement le beurre, ajoutez les échalotes, faites-les fondre sans dorer !
Versez les moules, le vin blanc, le persil, un tour de moulin de poivre, ouvrez et augmentez le feu. Secouez le fait-tout de temps en temps...
Surveillez. Les moules doivent être juste ouvertes... Si trop cuites, c'est du caoutchouc !
Dressez les dans un plat creux...

hibiscus_et_moules_006

vous pouvez enlever la moitié de chaque coquille.. pour la déco c'est mieux!
Pressée, je ne l'ai pas fait !
Et je n'ai pas ajouté  de crême !
Si vous voulez, versez la crême dans l'eau de cuisson, mélangez bien, et versez cette sauce sur les moules....
Dégustez immédiatement !

hibiscus_et_moules_005

Pas de frite.... du riz cuit simplement.... très bon avec la sauce...

Recette basique !

Posté par MamiNet à 11:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 janvier 2009

Filet de canard

Quand on cuisine du filet ou du magret de canard, souvent le four est éclaboussé et la plaque de cuisson.... aussi !

Voici comment je procède le plus souvent et particulièrement aujourd'hui.

Il faut pour deux personnes : un beau filet avec peau, un peu épais, sel, poivre...

recettes_003

Faire des entailles côté peau sur le filet
Chauffer doucement, une poêle avec revêtement antiadhésif
Lorsqu'elle est chaude,  mettre le filet, côté peau
Puis laisser une seconde à feu vif
Poivrer et saler
Mettre un couvert
Baisser le feu
Laisser cuire 5 minutes.

Retirer la poêle de la plaque de cuisson
Attender une seconde afin d'éviter les éclaboussures et oter le couvercle.
Retourner le filet, saler, poivrer.

Remettre sur feu doux, couvert, 3 minutes pour une cuisson "à point"

Découper le filet en fines tranches... Déglacer la poêle...

recettes_004

Si vous aimez plus cuit, retournez simplement les tranches dans la poêle.. Si trop cuit, le canard n'est pas tendre...

J'ai accompagné d'une purée de pommes de terre....

recettes_005

Un petit reste de purée... ce soir, il y aura une omelette soufflée, accompagnée d'une p'tite salade de mâche ....

Posté par MamiNet à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,