04 janvier 2009

Le photographe

A cause de la stérilité du mari, les Dunnet ne pouvaient pas avoir d'enfants et ils décidèrent un jour de faire appel a un père de substitution pour agrandir la famille.

Le jour ou le père de substitution devait arriver, M. Dunnet embrassa sa femme et dit :

- Je m'en vais. Le type sera bientôt là.

Une demi-heure plus tard, par hasard, un photographe spécialisé dans les photos de bébés faisant du porte-à-porte sonna chez les Dunnet en espérant pouvoir vendre ses services.

- Bonjour madame, je viens pour... ?

- Oh non, pas besoin d'explication. Je vous attendais. L'interrompit Mme Dunnet.

- Vraiment ? , Fit le photographe. Très bien. Vous savez, je suis un vrai spécialiste des bébés.

- C'est pour cela que je vous attendais. Entrez donc et prenez un siège.

Après un moment, rougissante, elle demanda :

- Eh bien où commençons-nous ?

- Remettez-vous en a moi. Habituellement, j'essaye deux fois dans la baignoire, une fois sur le canapé et éventuellement deux fois sur le lit. Parfois, le sol du salon c'est sympa aussi. On peut vraiment faire ça n'importe ou !!

- Baignoire, sol du salon ? Pas étonnant que Jean, mon mari, n'y soit pas arrivé.

- Madame, aucun de nous ne peut garantir un bon résultat à chaque fois.

Mais si nous essayons plusieurs positions et que je prenne suivant six ou sept angles, je suis certain que vous serez satisfaite des résultats.

- Mais ça fait beaucoup, quand même... s'étrangla Mme Dunnet.

- Madame, suivant ma méthode, un homme doit prendre son temps. J'aimerais entrer et sortir en moins 5 minutes mais vous seriez déçue, j'en suis sur.

- Je ne savais pas. Fit timidement Mme Dunnet.

Le photographe ouvrit sa sacoche et sortit un album de photos de bébés.

- Celui-ci a été fait sur le toit d'un bus à Londres.

- Oh, mon Dieu !?, S'exclama Mme Dunnet, triturant son mouchoir.

- Et pour ces jumeaux, le résultat est exceptionnellement bon quand vous considérez combien ça a pu être difficile pour la mère.

- Elle a eu des difficultés ??, demanda Mme Dunnet.

- Ho que oui ! J'ai du l'emmener au Zoo de Vincennes pour faire correctement le boulot. Les gens se sont agglutinés sur 4 ou 5 rangs, se poussant pour avoir la meilleure vue. Une vraie représentation théâtrale !

- 4 ou 5 rangs ??, demanda Mme Dunnet, les yeux écarquillent d'étonnement.

- Oui, répondit le photographe, Et ça a duré plus de 3 heures ! La mère criait et hurlait sans arrêt. J'avais du mal à me concentrer. Quand le soir est tombé, j'ai pu enfin commencer. Et puis, quand les écureuils se sont mis à mordiller mon équipement, j'ai juste eu le temps de tout remballer.

Mme Dunnet se pencha :

- Vous voulez dire que les écureuils ont mâché votre... hum... équipement ??

- Exact. Bon, madame, si vous êtes prête, je vais installer mon trépied et nous pourrons commencer.

- Votre... TRÉPIED ???

- Oh oui, j'ai besoin d'utiliser un trépied pour maintenir mon Canon. Il est vraiment trop gros pour que je puisse le tenir longtemps....Madame ??? MADAME ???? .... Oh mon Dieu, elle s'est évanouie !

photo_11

Posté par MamiNet à 17:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


"Alsa" dernière Pub !

360529_9816834_o_150x113

Bien connu des mamans et grands-mamans, le petit sachet rose de levure chimique d’Alsa et son compère beige, le sucre vanillé, vont faire ce soir  leur show sur France 2 et France 3.  Ce soir  la marque s’offrira  les dernières  minutes  publicitaires autorisées en soirée sur le service public. Car, à partir de lundi, il n’y aura plus de publicité aux heures de grande écoute (à partir de 20 heures) sur les écrans de France Télévisions.
 
Video : La dernière pub du service public en soirée 
 
http://videos.leparisien.fr/video/iLyROoafJgsq.html

« Il a suffi de demander ! »

"Arrivé à la direction d’Alsa il y a un an, Yves Geisenberger vient de concocter une nouvelle campagne de communication pour le fameux sachet rose qui fait gonfler les gâteaux depuis 1897, et qui n’avait jamais fait de pub à la télévision. « On cherchait un moyen original pour communiquer sur notre produit emblématique, explique-t-il. L’idée de passer le dernier soir de publicité autorisée en faisait partie. Il a suffi de demander ! »

Alsa s’est donc offert les derniers écrans pub, soit à 0 h 15 sur France 3, pour le sucre vanillé, et 0 h 40 sur France 2, pour la levure chimique. « Nous n’avons pas obtenu de tarifs particuliers, précise Yves Geisenberger, qui a payé moins de 1 500 € par spot pour France 2 et moins de 600 € pour la Trois. En revanche, j’ai appris que nous avions bien fait de verrouiller notre demande, car il y a eu de très nombreuses sollicitations ces derniers jours. » Demain sera donc le grand soir pour Alsa : « Un beau moment pour le petit sachet rose, confirme Geisenberger. Il sera pour la première fois à la télé alors qu’il existe depuis bien plus longtemps que ce média. »"
Source : Le Parisien.

Posté par MamiNet à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Laurence Pernoud

381e7506_d96b_11dd_bc0f_2e6ef8a67710

Laurence Pernoud est décédée à l'âge de 91 ans le 1er janvier 2009..
Elle était l'auteur des best-sellers «J'attends un enfant» et «J'élève mon enfant».
Ces livres publiés en 1956 et 1965 ont été très vite appréciés par les jeunes couples...
A cette époque, il n'y avait pas trop de choix dans ce domaine.... et les informations relatives à la grossesse et à la naissance étaient plutôt réduites....
L'échographie n'existait pas...
J'avais ce livre... je l'ai lu et relu... feuilleté maintes fois... pour suivre chaque mois l'évolution de mes bébés....
Laurence Pernoud, qui attendait son premier enfant,  elle aussi s'interrogeait... C'est pour répondre à ses questions qu'elle a rédigé "J'attends un enfant"....

"La jeune femme, née le 13 octobre 1918 d'un père suisse et d'une mère grecque, fait d'abord des études de lettres et de droit, avant de travailler à New York pour l'agence United Press. Elle épouse Georges Pernoud, rédacteur en chef de Paris Match, et cherche en vain des livres sur la grossesse alors qu'elle attend son premier enfant, selon sa biographie publiée par Horay."

Ses ouvrages ont été régulièrement actualisés... Je les ai offerts plusieurs fois à des futures mamans.... Les miens sont encore dans ma bibliothèque.... un peu abimés tellement ils ont été feuilletés par moi et par celles à qui je les ai prêtés.....

Ces livres s'adressent aux femmes principalement.... Ils abordent tous les aspects scientifiques et psychologiques de la grossesse...
Des milliers de lecteurs... Publiés en français  dans 70 pays.... 40 traductions... la dernière en Turquie... et prochainement en Chine...

Laurence Pernoud dirigeait aussi une collection : «La femme au temps ...») qui avait notamment accueilli «La femme au temps des pharaons» de Christiane Desroche Noblecourt.

Elle a également publié  : «Il ne fait pas bon être mère par les temps qui courent» (1981), un pamphlet dans lequel elle s'insurge contre la place faite aux femmes dans la société et présente un certain nombre de revendications. Elle réclame notamment la semaine de 35 heures pour les mères de famille.....

Elle était Officier de la Légion d’Honneur.

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la santé a salué   : "une pionnière avec un  talent de pédagogue hors pair, .qui a su répondre de façon accessible et complète aux nombreuses questions que se sont posées et se posent toujours des générations de femmes et de jeunes couples au moment de la grossesse, de la naissance et de l’éducation de leur enfant"

Marielle de Sarnez, vice-présidente du Mouvement Démocrate  :"Nous avons été des millions de femmes à vivre notre maternité et les premières années de nos enfants avec elle. Elle a accompagné trois générations de femmes et de mères en France. Nous avons avec elle un lien très intime et très affectueux»

article_laurence_pernoud                     jelev2008

Posté par MamiNet à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,